«En l’Air pour la Terre» ou le road-blog 2D de Marine et Nicolas

Vous n’avez rien compris au titre : c’est fait exprès !

Décryptage. Les road movies, vous connaissez : Telma et Louise, Priscilla folle du désert, Little Miss Sunshine, Easy Rider… jusque là ça va. Et bien, un road-blog, terme que je pense avoir inventé car Google ne le connait pas, est à mi-chemin entre un road-book et un road movie. C’est un blog réalisé par des aventuriers très 2.0 qui communiquent en temps réel sur le net pour raconter leur périple.

Et dans ce cas, le 2D n’est pas le petit frère de la 3D ! Le 2D est en fait le développement durable.

Randonnée au Preikestolen en Norvège - En l'Air pour la Terre
Randonnée au Preikestolen en Norvège – En l’Air pour la Terre

Mais qui sont Nicolas et Marine ?

Pour tout vous avouer, je ne les connais pas moi-même ! Enfin pas directement. Je veux dire que je ne les ai pas encore rencontrés autour d’une tasse de café, à discuter à bâtons rompus de ce qui nous fait vibrer les uns et les autres. Non, non. Je les ai découverts en lisant un article du Dauphiné Libéré consacré à leur association : «En l’Air pour la Terre». Et quatre mots ont retenu mon attention : Saint Paul de Varces.

Saint Paul de Varces, c’est mon fief d’écriture, autrement dit la commune pour laquelle je rédige les articles dans le Dauphiné Libéré. Et il se trouve que Nicolas habite Saint Paul de Varces. Et là mon orgueil mal placé n’a fait qu’un tour : comment un journaliste de Grenoble connait cette association alors que moi qui suis sur le terrain, je n’en ai pas entendu parler !

Je me renseigne, je consulte leur site internet : http://enlairpourlaterre.fr/, je les suis sur les réseaux sociaux https://www.facebook.com/enlairpourlaterre/ et j’en apprends un peu plus.

Nicolas Plain est ingénieur et diplômé en science du climat.

Marine Brunet s’est formée en droit de l’environnement et droit international et de l’Union Européenne.

Leurs parcours sont donc complémentaires et ensemble, ils ont créé « En l’Air pour la Terre ».

Nicolas et Marine en vol au-dessus des fjords
Nicolas et Marine en vol au-dessus des fjords

«I believe I can fly» pour de vrai

En une phrase, cette association est dédiée à la lutte contre le réchauffement climatique. Elle est née de 2 constats : premièrement, il est temps d’agir et cela concerne tout le monde et deuxièmement, les articles sur le sujet sont souvent très scientifiques et circulent entre scientifiques.

Nicolas et Marine ont donc résolu les deux problèmes en même temps en créant un concept vertigineux : réaliser des interviews vulgarisées, de scientifiques et spécialistes du climat, du développement durable, des énergies renouvelables… en plein ciel, à bord d’un parapente biplace ! Le réchauffement climatique et ses enjeux décodés et à portée de clic, sous forme de courtes vidéos dépaysantes. On est bien loin du traditionnel et interminable jeu de questions/réponses entre un journaliste qui n’en sait pas plus que nous et un expert très emballé mais qui emploie un jargon que seule sa communauté peut comprendre, et qu’on finit par zapper après 2 minutes de largage total.

Donc en résumé : ça parle de développement durable, c’est innovant, ça se passe sur internet. Tout ce qui me plait, je valide ! Et j’ai la plume écolo qui me démange ! Certains projets m’interpellent, me touchent, me tiennent à cœur. Celui-ci en fait partie et je veux écrire sur cette initiative, mais comment ne pas répéter ce qui a déjà été dit dans l’article du journaliste Jean-Benoît Vigny paru le 29 avril 2016 ?

Après l’Isère, l’Europe !

Ouvre les yeux Béa, c’est sous ton nez, écrit noir sur blanc : le 28 juin, le duo part pour un tour d’Europe ! Voilà, je vais être le relais de ce voyage de deux mois.

Après avoir contacté par mail, Nicolas, qui s’est révélé très enthousiaste à mon idée, je proposais à mes responsables à la rédaction, de consacrer à Marine et Nicolas, une chronique hebdomadaire qui relaterait leur parcours et leurs rencontres dans les pages du journal, photos du bout de l’Europe à l’appui. Proposition adoptée. Le premier article de ma série de l’été est bouclé.

Il vient de paraître dans l’édition du dimanche 17 juillet ! A suivre…

Les photos et vidéos de cet article viennent du site http://enlairpourlaterre.fr/ avec l’aimable autorisation de Nicolas et Marine.

Un commentaire sur “«En l’Air pour la Terre» ou le road-blog 2D de Marine et Nicolas

Ajouter un commentaire

  1. C’est exactement ce qui manque : la vulgarisation. Tout le monde est concerné par le réchauffement climatique, certes mais de là à agir pour la planète…Former les gens à des petits gestes quotidiens (créer des automatismes) est essentiel, et l’école a un rôle essentiel je pense.
    Mettre en avant leur projet de façon régulière est un moyen efficace de rappeler au bon vouloir du lecteur qu’il faut agir maintenant. Comme le marteau qui tape sur le clou…ça va bien finir à rentrer non de non!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :